Anna Maria

Les hypopressifs font désormais partie de ma vie, grâce à Mimi. Ils ont changé ma posture et ma façon de respirer et surtout, malgré un peu de poids, ma taille est toujours marquée et bien définie.

Ce sont les résultats tangibles. D’un point de vue plus profond, les exercices de respiration que Mimi nous fait faire, nous amènent à nous concentrer sur l’ici et maintenant et sur notre corps, nous libérant de nos distractions quotidiennes. Cela devient une sorte de méditation.

L’apprentissage n’est pas facile, mais à cause de cela, l’expérience est encore plus enrichissante. Petit à petit, nous percevons le souffle dans différentes parties de notre corps.

Merci, Mimi et merci aux autres pratiquants qui partagent cette belle expérience.

Psychologue et grand-mère

Tags :
Troisième âge

Découvrez d'autres témoignages

Nunzia

Il y a deux ans, après avoir subi une mastectomie, mon oncologue m’a conseillé de faire de l’activité physique pour mieux récupérer de l’opération.

Lire plus >

Bénédicte

Je m’appelle Bénédicte, j’ai 49 ans. Je suis atteinte d’endométriose sévère, j’ai subi en 2018 une hystérectomie totale avec conservation des ovaires à cause de la maladie. Je suis toujours sous traitement hormonal contre l’endométriose.

Lire plus >

Angela

Les exercices hypopressifs fonctionnent si bien pour moi ! J’ai un pessaire juste pour ma tranquillité d’esprit et, depuis que je pratique les exercices hypopressifs et que j’ai le pessaire – que je ne porte que lorsque je fais des efforts physiques intenses –, je n’ai presque plus de symptômes.

Lire plus >